Construction bois massif - Cahier des charges
Cahier des charges

Cahier des charges

Notre cahier des charges, la base de toutes nos maisons est une maison basse énergie avec une finition luxueuse. (le pdf. en bas)

Le standard correspond au choix final de nos clients, à 95%.

Luxueux et complet :
Le cahier des charges donne une description générale du système de construction « Mi Casa », une description des finitions luxueuses et complètes comme celles exposées dans notre maison témoin, y compris des indications sur les valeurs commerciales.
Les valeurs commerciales que nous prévoyons correspondent au choix final de nos clients, à 95%. Par rapport à notre choix des matériaux, le client est toujours agréablement surpris de la proposition de base et il n’est quasiment jamais tenu de faire des comparaisons de prix, bien au contraire.

Personnalisation
Dans l’avant-projet, il y a des indications concernant le cahier des charges de base mentionné dans l’offre ; des options tarifaires sont mentionnées à part. Ce système permet de personnaliser complètement le devis en fonction du goût, du budget et de la philosophie de chacun. L’offre de prix détermine ce que le prix comprend et prévaut sur le cahier des charges général. 

Actualité 
Notre cahier des charges est constamment optimalisé suivant les évolutions technologiques. Vous pouvez dès lors prendre connaissance de la dernière version reprise en pdf au bas de la page.

Objectif E30

La réalisation d’une maison à faible consommation d’énergie est la base de notre cahier des charges. Cela signifie que nous essayons d’atteindre le niveau E de 30. Ces valeurs peuvent vraiment varier (positivement comme négativement) en fonction du plan et de l’implantation (orientation).
En dépit d’une isolation et de techniques de chauffage optimales, cela ne suffit pas toujours pour atteindre un niveau E de 30. C’est la raison pour laquelle Mi Casa prévoit toujours un budget pour des panneaux solaires dans son offre de base.
Pour s’assurer qu’un niveau E est atteint et qu’il correspond à vos attentes, un calcul du niveau E est toujours effectué – avant la réalisation -, de telle sorte que des mesures appropriées (par exemple des panneaux solaires supplémentaires ou non) puissent être prévues en temps utile.

Une qualité supérieure comme objectif

En plus de l’utilisation de poutres laminées ainsi que de techniques de pointe en matière d’isolation, de chauffage et de ventilation, il existe divers matériaux et des techniques de mise en œuvre qui contribuent à faire des maisons Mi Casa des habitations d’excellence.

Il y a tout d’abord une grande attention accordée à l’étanchéité. Malgré la double couche prévue pour l’isolation des murs creux avec les languettes et rainures, il convient de placer un pare-vapeur supplémentaire contre les parois extérieures en bois. Ce film étanche est collé sur la sous-toiture de telle sorte que toute la pelure extérieure de l’habitation soit étanche. A hauteur des fenêtres, un système propre de châssis a été mis au point qui assure l’étanchéité des fenêtres au moment de leur placement.

Toutes les rainures sont initiées dans les poutres laminées, et ce, même dans les parois extérieures. Le matériau isolant peut donc être posé en continu. Cela garantit un niveau élevé d’étanchéité aux intempéries. Et même la pose de la construction en bois sur les fondations a été soigneusement étudiée pour qu’il n’y ait aucune perte d’énergie et pour qu’on ne doive procéder à aucun ajustement. Un mortier imperméable à l’eau est coulé sur les fondations. En association avec un film imperméable à l’eau, celui-ci constitue une couche de fondation étanche à l’eau et aux intempéries. Grâce à la première poutre à poser sur des plots métalliques, l’isolation des murs creux est parfaitement compatible avec l’isolation du plancher. Cela permet d’éliminer les nœuds, ce qui à nouveau est favorable pour le niveau E de votre habitation.

Pour obtenir une bonne isolation acoustique entre les étages, on place un revêtement de sol en plusieurs couches. Au niveau du plancher de l’étage, on place d’abord une isolation acoustique d’une épaisseur de 4x2mm (dans les espaces prévus pour les plaques du chauffage par le sol). Ensuite une chape armée de 6 à 8 com est coulée et sur celle-ci la finition de votre choix peut être posée. 

Vloerisol

L’isolation du sol

Sur la dalle de fondation, on projecte 10 cm de PUR. Grâce à une technique propre de placement de la première poutre de sol, (avec des pieds en métal), l’isolation du sol est réalisée de manière homogène avec l’isolation des murs creux (voir ci-dessous). Cela signifie qu’il n’y a aucun nœud de construction, ce qui est bénéfique pour le niveau E.

Spouwisol

L’isolation des murs creux

Dans les creux, on place 2 couches de 7cm de Recticel. Entre la paroi en bois et cette isolation, on place un coupe-vent perméable à la vapeur. La première couche est placée entre les divers renforts et les châssis étanches aux intempéries. Le seconde couche constitue la phase finale d’une parfaite pelure qui isole toute la maison. Et même l’étanchéité à l’air est améliorée grâce à l’utilisation de 2 couches d’isolation vu que les deux couches sont placées en quinconce.

Dakisol

L’isolation de la toiture

L’isolation de la toiture consiste en un pare-vapeur intelligent dans lequel de la cellulose est injectée (22 cm). Ce système assure non seulement une garantie parfaite d’étanchéité à l’air et de passage de la vapeur, mais il s’agit également d’un produit d’une qualité supérieure en matière d’isolation. Par contraste avec la laine de verre qui ne constitue un bon isolant qu’en hiver, la grande masse de cellulose permet de garder un toit frais en été. En raison de cette grande masse de cellulose, les plaques de sous-toitures sont désormais superflues. On utilise désormais plutôt un film de sous-toiture étanche au vent et à la pluie. Ce système présente l’avantage que la toiture demeure parfaitement étanche à la pluie – même pendant la phase du gros œuvre (lorsque les pannes ne sont pas encore placées)-.

Télécharger

SHARE