Maison témoin de Maldegem.

Ouverte chaque dimanche de 13 à 17 h.

Maison témoin de Maldegem.

Demandez un rendez-vous

Date de préférence visite:

Demandes

Restez au courant

Inscrivez-vous pour notre newsletter, ainsi nous vous tenons au courant des nouvelles les plus importantes sur Mi Casa.

S'inscrire

"Rien ne peut égaler le bois"

Retournez au menu principal

"Rien ne peut égaler le bois"

Retournez au menu principal

Mi Casa dispose d'une main-d'œuvre très stable. En interne, tout le monde respire la passion du métier. Tout comme Frank Verheye (57 ans). Il a passé toute sa carrière dans la construction en bois massif. Il est mordu par le virus et travaille dans ce secteur depuis plus d'un quart de siècle. "Une maison construite en bois massif est inégalée."

Le pionnier de la construction en bois massif en Belgique est Wolfgang Verraes. Avec son entreprise familiale, il a initié ce style de construction en Belgique et elle a longtemps été le leader du marché. Frank Verheye a d’abord travaillé pendant un an pour un bureau d’étude puis il a rejoint Wolfgang Verraes en avril 1985 en tant que dessinateur technique. "C’est ainsi que j’ai fait mes premiers pas dans la construction en massif de bois. J'ai été immédiatement convaincu par la qualité du produit. C'était une époque très différente d'aujourd'hui. Tout était dessiné à la main sur papier".

En 2020, une maison est dessinée numériquement grâce au programme Autocad. La conception est ensuite envoyée à une machine CNC à 6 axes qui traite automatiquement les poutres et les pièces à la demande du dessinateur technique. "La manière de travailler est complètement différente, mais l'objectif reste le même. La réalisation du plan requiert beaucoup d'attention et de connaissances de la part du concepteur. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire des erreurs. C'est une grande satisfaction de dessiner la maison de rêve de quelqu’un. Grâce à notre travail, la théorie devient une réalité".

Quand Verheye s’exprime, ses paroles bouillonnent de passion. "Le bois dégage une chaleur particulière qu’une construction traditionnelle ne peut pas reproduire. On ne peut pas savoir ce que l'on ressent dans une maison Mi Casa tant qu'on n’est pas allé à l’intérieur. J'adore travailler pour Mi Casa, nous sommes une équipe soudée et nous nous donnons beaucoup de mal pour répondre aux besoins de nos clients".

À 22 ans, Verheye, citoyen de Bavikhove, a fait ses débuts auprès de la firme Wolfgang Verraes. Il y a travaillé comme dessinateur technique pendant huit ans. "J'ai beaucoup appris et c’est là que m’est venue cette passion pour le bois. Après la faillite de Wolfgang Verraes, il y avait encore deux importants constructeurs en bois massif sur le marché belge : Mi Casa et Ipso Facto".

Jean-Luc Lidou, fondateur de Mi Casa, avait été auparavant employé par Wolfgang Verraes. Et quand Jean-Luc Lidou a fondé Mi Casa, il a voulu développer son propre style de construction en bois massif: le style Long Island. "Une maison Mi Casa est reconnaissable", dit Frank Verheye. "Nos maisons sortent du lot. Mi Casa s'est distinguée en développant un style totalement nouveau et personnel. Ce n'est pas pour rien que nous sommes leaders sur le marché belge".

"

"Contribuer à élaborer la maison de rêve de quelqu'un ne cesse de me remplir de satisfaction tous les jours."

Frank Verheye.

Verheye sait de quoi il parle. Après tout, il a travaillé pour les trois sociétés. Après avoir travaillé pour Wolfgang Verraes, il a été employé au service d’Ipso Facto pendant dix-sept ans. "C'est clair : je suis un véritable ver à bois. Chez Ipso Facto, j'ai vécu de près les évolutions du secteur. En 2010, j'ai eu l'opportunité de travailler pour Mi Casa. C'était un nouveau défi que je ne voulais pas laisser passer.

En 2010, Frank Verheye a rejoint le bureau technique de Mi Casa. Depuis lors, il est devenu un collaborateur très important. "Ayant travaillé auparavant pour Wolfgang Verraes et pour Ipso Facto, j'ai déjà acquis beaucoup d'expérience dans le secteur. Auprès de Mi Casa, je continue simplement à me développer. J'ai aussi connu un changement de génération dans cette société. Jean-Luc Lidou a lancé un produit fantastique dans la construction en bois massif, avec son propre style. Lorsque son

fils Thibo Lidou a repris l'entreprise en 2017, le papier a cédé la place au numérique. Il a fallu que je m’adapte mais c'est plus efficace. Grâce à sa formation d'ingénieur, Thibo a amélioré la production de Mi Casa".

Aujourd’hui, cela fait déjà une décennie que Frank travaille pour Mi Casa. Grâce à son expérience, il est devenu le coordinateur du bureau technique. En 2020, cela lui fait 35 ans d’ancienneté dans le secteur de la construction en bois massif. "Je me vois bien terminer ma carrière dans ce secteur. J'aime ce travail de coordinateur. J'aime que tout soit bien organisé et structuré. Je suis donc heureux d'assumer cette responsabilité. Je suis donc très fier de nos maisons. Contribuer à élaborer la maison de rêve de quelqu'un ne cesse de me remplir de satisfaction tous les jours".

"

"Mes maisons favorites montrent notre polyvalence. Chaque Mi Casa est unique, pour ça je mis ma main au feu.

Frank Verheye.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×